Skip navigation

Un rayon de soleil vient me caresser le coin de l’œil. J’ignore l’heure. Mes pensées sont encore embrumées, mon corps lourd de sommeil. Puis un bras, son bras, comme un boa, m’entoure et me serre. Je me retourne et il est là. Ses yeux, son sourire, sa voix. Et jamais je n’ai été plus à ma place que dans ce lit, couchée tout contre lui. Lui que je n’attendais pas, lui que je n’espérais pas, lui que je n’osais rêver. Mon Amour, mon Etre Idéal, mon Evidence.

 

Ainsi, en ce beau, si beau matin d’été, tout en ce monde prend sens, chaque chose est à sa place, et moi, au milieu, dans ses bras, dans ses yeux, sur ses lèvres.

 

         

            

               

              

             

       

 


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :